Dans le Tarn, les amoureux de la lumière solaire

     
Partagez notre combat
Signez la pétition !

Article publié le 12 août 2018 dans la Dépêche du midi

Dans le tarn, les amoureux de la lumière solaire

L’heure d’été, il est pour à 100 %. Olivier Fabre, maire de Mazamet et fondateur d’une radio régionale, pense au coup d’après, après la suppression du changement d’heure.

Non pas qu’il la souhaite, car «le système actuel calé sur la lumière naturelle est le plus équilibré», mais en observateur de la vie quotidienne des Français, il s’inquiète que «sous couvert d’une hostilité au changement d’heure, l’idée sous-jacente d’une minorité agissante est de rester en permanence à l’heure d’hiver !»

À tel point qu’avec Paul-Frédéric Casset, chroniqueur météo et fondateur du site meteo81.fr, ils ont lancé en mars dernier l’association européenne pour l’heure d’été…

«On n’entend que les anti heure d’été, alors que les gens y sont majoritairement attachés», estime-t-il : «les modes de vie ont changé, après les journées de travail à l’intérieur, on multiplie le sport et les activités extérieures le soir. Il y a un plaisir à l’exposition à la lumière naturelle qui est source de bien-être»

Les deux fondateurs de l’Association européenne pour l’Heure d’Eté multiplient les actions : affiches, courriers aux parlementaires, pétition sur change.org qui a réuni près de 4 000 signatures, site internet de sensibilisation (heuredete.eu).

L’emploi est dans le tourisme et la restauration

Le changement d’heure, deux fois par an, est source de désagréments…

«Oui, mais ils sont surestimés, et on se soumet régulièrement à des changements horaires, pendant le week-end, les vacances, pour le travail», remarque le militant de la lumière solaire.

En matière d’économies d’énergie réalisées, ses sources avancent de 1,5 % à 8 % selon les pays, «ce n’est pas négligeable, mais surtout, l’heure d’été est facteur de croissance : les réservoirs d’emploi sont dans le tourisme et la restauration, imaginez les réservations s’il fait nuit à 20 heures au cœur de l’été, la vie va être triste.»

Pour appuyer le propos d’Olivier Fabre, Paul-Frédéric Casset a publié sur son site internet (meteo81.fr) un tableau de projections du régime à l’heure d’hiver. Dans notre région, le 15 juillet, la nuit tomberait à 20 h 34, et le 15 août, dès 19 h 59.

«On a de moins en moins de petits plaisirs, la lumière solaire en est un pour l’immense majorité des Européens». En bref : ne l’éteignez pas !

Signez la pétition !

Laissez un commentaire